Antoinette Fouque - Espace des femmes
05.07.17

Antoinette Fouque - Espace des femmes

Médias sociaux

Enfance et jeunesse d’Antoinette Fouque

C'est dans la cité phocéenne qu'Antoinette Fouque (Antoinette Fouque : espace-des-femmes.fr) a vu le jour C'est dans la cité phocéenne que se déroule son enfance. De son enfance passée dans un quartier populaire, elle gardera toute son existence un fort enracinement politique à gauche. Antoinette Fouque fait dans un premier temps ses études supérieures dans sa région d'origine avant de rejoindre La Sorbonne. Elle se marie quand elle est étudiante.

Son engagement politique

En ce début de XXIe siècle, les droits des femmes se trouvent toujours menacés et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie lutte pour endiguer la poussée de tous les extrémismes. Au moment des 200 ans de la révolution française, Antoinette Fouque lance l'AFD ou Alliance des Femmes pour la Démocratie. La vice-présidence de la commission des droits de la femme lui revient au parlement de Strasbourg. L'AFD lancée à l'initiative d'Antoinette Fouque est plus que jamais active et se positionne à gauche.

La mère de la féminologie

Antoinette Fouque exécre les mots en "-isme", qui, selon elle, font référence à une doctrine. Elle imagine en conséquence le terme "féminologie". Evidemment, l'auteure a écrit dans plusieurs livres collectifs tels que "Génération MLF 1968-2008", "Mémoire de femme 1974-2004" ou "Portraits choisis". "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction, il rend hommage aux femmes qui ont été écartées de l'Histoire depuis 40 siècles. Dans les pages de plusieurs essais, Antoinette Fouque décrit la féminologie.

Antoinette Fouque soutient les femmes en luttes sur toute la planète

Le Collège de Féminologie et l’Observatoire de la Misogynie ont été fondés par Antoinette Fouque. Elle s’engage aux côtés d'Aung San Suu Kyi face à au régime militaire en Birmanie. Lors d'une manifestation parisienne du MLF, Antoinette Fouque clame : « Il y a plus inconnu que le soldat inconnu : sa femme ! ». Elle décède à Paris en 2014. Elle avait auparavant reçu les plus prestigieuses décorations françaises.